L’organisme

Le Regroupement des centres de la petite enfance de l’île de Montréal (RCPEIM) est une corporation à but non lucratif qui oeuvre depuis 38 ans au développement du réseau des centres de la petite enfance (CPE) et des bureaux coordonnateurs de la garde en milieu familial.

Le RCPEIM est un vaste carrefour de ressources et d’expertises au service des CPE et BC montréalais. Il joue un rôle majeur de représentation au plan régional et contribue à une vie associative dynamique.

Notre mission

Le RCPEIM a pour mission de promouvoir et soutenir la qualité, l’universalité et l’accessibilité des services de garde éducatifs, sans but lucratif et administrés par les parents.

Notre histoire

Au cœur d’un mouvement social…

Le RCPEIM a vu le jour durant les années 1970 au cœur d’un large mouvement social et politique qui s’est développé sur tout le territoire québécois en faveur des garderies populaires, réclamant des différents gouvernements qu’ils participent à leur financement et à leur développement.

La nécessité de se regrouper…

Devant l’inaction du gouvernement, les garderies n’ont alors d’autre choix que de se regrouper, pour promouvoir et défendre de façon cohérente et organisée leur projet social : l’établissement d’un réseau de garderies de qualité, financé par l’État et géré par les usagers. C’est lors d’une assemblée générale en octobre 1978, que le Regroupement des garderies du Montréal métropolitain – région 06A (RGMM) est fondé.

Vers la reconnaissance des services de garde…

Cette même année, un rapport interministériel sur les services d’accueil à la petite enfance confirme la coresponsabilité financière des parents et de l’État à l’égard des services de garde. Il confirme aussi une préférence pour le développement de services sans but lucratif et introduit la notion de diversification des services, notamment par la création de services de garde en milieu familial et en milieu scolaire.

L’égalité des chances pour tous, une vision…

Dès sa création, le RGMM est empreint de la préoccupation d’offrir à tous les enfants un milieu de vie qui favorise leur développement global. C’est dans cette perspective qu’en 1995, il coordonne l’implantation, en milieu défavorisé, du programme éducatif Jouer, c’est magique et partage, avec le milieu associatif, la coordination d’une Table de concertation sur l’intégration des enfants présentant une déficience.

Les États généraux sur l’éducation…

La même année, lors d’une conférence de presse tenue pendant la Semaine nationale des garderies, le RGMM lance un appel au gouvernement pour qu’une véritable politique familiale voit le jour. Quelques mois après, le ministre de l’Éducation annonce la tenue des États généraux sur l’éducation. Le RGMM y participe activement : présence assidue de ses membres aux comités de travail, diverses actions de représentation, formation d’un comité aviseur sur la réforme, présentation d’avis et de mémoires sur les enjeux de la scolarisation précoce, etc.

L’avènement de la politique familiale…

En 1997, le gouvernement provincial propose enfin une politique familiale. Celle-ci crée notamment le ministère de la Famille et de l’Enfance (MFE de l’époque), prévoit l’accès aux garderies à 5 $ par jour pour tous les enfants de quatre ans et moins et transforme en centres de la petite enfance (CPE) des garderies et des agences de garde en milieu familial sans but lucratif, dont les conseils d’administration sont composés en majorité de parents.

38 ans déjà…

Depuis 1978, les membres du RCPEIM sont animés par la même vision et unis par les mêmes projets, celui de soutenir développement optimal des jeunes enfants et de répondre aux besoins des familles montréalaises. Le réseau des services de garde (SG) sans but lucratif est un réseau universel, soutenu par la population, offrant aux familles québécoises plus de 220 000 places pour leurs tout-petits.

La force d’un réseau au service des CPE et BC

Aujourd’hui, doté d’une vie associative dynamique, le RCPEIM assure une forte représentation politique et des partenariats fructueux, une unité d’action provinciale ainsi qu’un soutien à la qualité aussi bien au niveau éducatif que gestion. En exerçant un leadership régional, le RCPEIM est un interlocuteur reconnu et incontournable pour le gouvernement et divers autres organismes impliqués dans les services éducatifs offerts à la petite enfance.

Que ce soit dans le domaine de l’équité salariale ou du régime de retraite, des empêchements judiciaires, de la formation scolaire des éducatrices, le RCPEIM s’implique et fait avancer des dossiers fondamentaux pour les CPE et BC montréalais, leurs conseils d’administration et employées. De plus, en réponse aux besoins des enfants et des familles, le RCPEIM offre des services et pose des actions concrètes, notamment sur le développement de places en CPE, les mesures de soutien destinées aux CPE et BC en contexte de défavorisation, le développement global et la préparation à l’école des tout-petits et les saines habitudes de vie chez les o-5 ans. L’optimisation de la qualité des services offerts aux enfants et à leur famille demeure une des priorités du RCPEIM comme en témoigne le Programme de perfectionnement professionnel et les divers projets soutenant l’amélioration continue de la qualité des services et l’application du Programme éducatif « Accueillir la petite enfance ».

Notre engagement

Le RCPEIM s’engage à:

  • Être proactif au niveau des enjeux des CPE-BC montréalais
  • Être l’ambassadeur régional des CPE-BC, un modèle de service de garde éducatif unique, qui place l’enfant au cœur de ses actions
  • Défendre et représenter les intérêts des CPE-BC montréalais
  • Être à l’écoute de ses membres et agir pour la consolidation et l’amélioration continue du réseau

Le RCPEIM, avec vous pour un réseau toujours plus fort!