40 M$ pour consolider les pratiques éducatives

Le ministre Luc Fortin annonce un investissement de plus de 40 M$ pour consolider les pratiques éducatives de qualité dans le réseau des services éducatifs à la petite enfance. Cette aide financière s’inscrit dans la Stratégie relative aux services éducatifs offerts aux enfants de 0 à 8 ans, qui fait partie de la Politique sur la réussite éducative.

Cette somme financera notamment des projets d’aménagement ou de réaménagement des aires de jeux extérieurs des centres de la petite enfance (CPE). Ces nouveaux investissements permettront aux enfants de profiter d’espaces de jeu rafraîchis et modernes pour l’activité physique, la socialisation et l’apprentissage, ce qui favorisera leur développement global et leur apprentissage de saines habitudes de vie. À cette fin, un appel de projets est lancé aujourd’hui.

L’investissement permettra aussi :

  • de mettre en place une mesure d’évaluation de la qualité éducative dans les services de garde éducatifs à l’enfance et d’élaborer des mesures d’accompagnement pour ces services par le biais d’un processus d’amélioration continue;
  • d’augmenter les allocations destinées aux bureaux coordonnateurs de la garde en milieu familial pour réaliser des projets visant l’amélioration de la qualité éducative des services de garde éducatifs à l’enfance en milieu familial;
  • de soutenir la recherche sur les déterminants de la réussite éducative associés au développement global des enfants de 0 à 8 ans ainsi que la diffusion et le transfert de ces résultats;
  • d’élaborer et de mettre en place une formation axée sur l’appropriation du programme éducatif Accueillir la petite enfance et sur le dossier éducatif de l’enfant;
  • de réviser le programme éducatif Accueillir la petite enfance et de définir les éléments essentiels qui devront être mis en œuvre;
  • de créer un programme d’aide financière destiné aux associations nationales de services de garde éducatifs à l’enfance pour la réalisation de projets visant l’amélioration de la qualité et de la réussite éducative;
  • d’élaborer deux nouveaux cadres de référence, l’un sur le développement social et affectif et l’autre sur le développement cognitif et langagier;
  • de soutenir le personnel éducateur, notamment par la création d’outils pratiques, afin d’améliorer leurs interventions auprès des enfants ayant des besoins particuliers et auprès des enfants issus de l’immigration.
Top