Service de remplacement été 2018

Vous recherchez des éducatrices remplaçantes pour la période estivale de votre CPE ?

Confiez nous vos remplacements !

Le RCPEÎM offre son expertise en remplacement de personnel depuis plus de 20 ans au réseau montréalais des CPE.

Concentrez votre énergie sur la gestion de votre CPE et confiez-nous la tâche d’administration de vos remplacements.

Pour des remplacements urgents du matin, un besoin ponctuel ou court, moyen et long terme.

Pour nous joindre : 514 528-1442 poste 35 ou infosr@rcpeim.com

 

ecriture dossiers

Planification stratégique MFA (2017-2022)

Le ministère de la Famille vient de publier sa planification stratégique pour les cinq prochaines années (2017-2022). L’orientation 2 vise à assurer la pérennité et la qualité des services de garde éducatifs à l’enfance. Pour y arriver, le MFA a identifié deux axes d’intervention :

1. Des services de garde éducatifs à l’enfance de qualité qui favorisent la réussite éducative

  • Évaluation de la qualité éducative

Le MFA mettra en œuvre un ensemble de mesures pour soutenir et assurer la qualité, notamment en évaluant la qualité des services offerts dans les services éducatifs à la petite enfance (SEPE). L’évaluation portera sur les dimensions suivantes :

  • L’aménagement des lieux
  • Le matériel de jeu
  • Les pratiques du personnel éducateur en matière d’observation des enfants et de planification des activités
  • Les interactions du personnel éducateur avec les enfants et avec les parents

Les SEPE évalués devront, sur demande du MFA, déposer un plan d’action concernant les mesures d’amélioration de la qualité éducative qu’ils comptent mettre en place.

  • Soutien au développement global des enfants

Le MFA veut mettre en œuvre des mesures de soutenir le développement global par des activités visant à assurer des transitions réussies vers l’école, favoriser l’engagement des parents dans la réussite éducative de leur enfant (dès leur plus jeune âge), à détecter les enfants susceptibles de présenter des difficultés d’apprentissage ou de comportement et à favoriser leurs accès aux ressources qui pourraient les aider à les résorber.

2.Une offre de service adaptée

Le MFA vise l’adéquation, sur le plan territorial, entre le nombre de places offertes en SEPE régis et les besoins des parents.

Pour y arriver, des comités seront mis en place sur chaque territoire. Pour les territoires en situation de déficit, le travail des comités pourra conduire à de nouveaux appels de projets pour favoriser l’optimisation de places ou encore au développement de nouveaux projets. Pour les territoires en situation de surplus, des mesures incitatives sur une base volontaire seront appliquées. Des CPE, des BC, membres du RCPEIM et le Regroupement siégeront sur ces comités. Les intérêts du réseau seront donc bien défendus au sein de ces instances.

Pour en savoir plus sur la planification stratégique du ministère de la Famille, cliquez-ici.

En savoir plus sur le dossiers portés par le RCPEIM

 

Événements à venir en mai

Voir tous les événements organisés par le RCPEIM

Ateliers secourisme en petite enfance

La formation “Secourisme en petite enfance” proposée par le RCPEIM en lien avec l’organisme Gestion Paramédical propose le contenu suivant :

  • Le protocole d’intervention
  • Les techniques de premiers soins pour la petite enfance
  • Les techniques de RCR et de DVR pour la petite enfance

Au terme de cette formation, les participantes seront en mesure de :

  • Connaître les techniques de secourisme et de gestion des allergies sévères
  • Reconnaître une situation d’urgence
  • Prodiguer les soins appropriés au type de blessure
  • Intervenir de façon sécuritaire, tant pour soi-même que pour le groupe d’enfants
  • Effectuer la RCR et le DVR

Voici les prochaines dates proposées :

  • 20/03/2018
  • 10/04/2018
  • 08/05/2018

Cliquez-ici pour inscrire vos équipes et choisir la date de formation.

Le RCPEIM

 

Le Regroupement des CPE de l’île de Montréal (RCPEÎM) travaille activement avec et pour ses membres, les centres de la petite enfance (CPE) et bureaux coordonnateurs (BC) de l’île de Montréal.

Animés par la même vision et unis par le même projet, nos actions et services visent à soutenir le développement harmonieux des jeunes enfants et répondre aux besoins des familles montréalaises.

Nous travaillons à promouvoir et soutenir la qualité, l’universalité et l’accessibilité des services de garde éducatifs, sans but lucratif et administrés par les parents.

image_ecriture

Projet de loi 143

 

Adoption du Projet de loi 143mise à jour du 20 décembre 2017

L’adoption du projet de loi 143 nous permet d’espérer des avancées au plan de qualité notamment par la mise en place d’un processus d’évaluation et d’amélioration de la qualité éducative ou encore par la possibilité que le ministre impose un Programme éducatif unique pour tous. Cependant, il faudra surveiller de très près le projet de règlement qui sera déposé à la reprise des travaux de l’Assemblée nationale pour voir comment les intentions du projet de loi se concrétiseront.

 

Projet de loi 143

Le processus d’étude article par article du projet de loi se poursuit à l’Assemblée nationale.
Des amendements ont été apportés. Ils visent notamment à baliser le travail des RSG non régies, c’est-à-dire les personnes qui reçoivent au plus 6 enfants dans leur résidence (incluant leurs propres enfants de moins de 9 ans). Ces dernières devront se soumettre à une vérification d’absence d’empêchement, suivre un cours de secourisme adapté à la petite enfance et se procurer une assurance responsabilité civile. Elles devront également aviser par écrit le parent du fait qu’elles ne sont pas supervisées par un bureau coordonnateur de la garde en milieu familial et que la qualité de leur service de garde n’est pas évaluée.
D’autres amendements au projet de loi visent la création d’un dossier éducatif pour chaque enfant reçu en service de garde régi. Ce dossier doit comporter des renseignements concernant le développement de l’enfant, ceux permettant de renforcer la détection hâtive des difficultés que l’enfant peut rencontrer et ceux permettant de faciliter sa transition vers l’école.
Rappelons que le projet de loi 143 vise l’amélioration de la qualité éducative dans les services de garde éducatifs à la petite enfance afin de soutenir le développement des enfants qui y sont accueillis. Suivant ce projet de loi, les prestataires de services régis devront participer, sur demande du ministre, à un processus d’évaluation et d’amélioration de la qualité éducative de leur milieu, lequel pourra comprendre la transmission de documents ou de renseignements ainsi que la réalisation de questionnaires d’évaluation. Le projet de loi 143 confirme également le rôle des comités consultatifs pour l’évaluation des demandes de création de place ou de répartition des nouvelles places.
Nous vous tiendrons informés du cheminement du projet de loi.

 

En savoir plus sur le dossiers portés par le RCPEIM

Vérification d’absence d’empêchement judiciaire

Les délais de traitement des vérifications d’absence d’empêchement judiciaire préoccupent grandement le RCPEIM. Le Service de police de la ville de Montréal (SPVM) met présentement jusqu’à 20 semaines pour traiter une demande ce qui entraîne des délais indus dans le processus d’embauche de nouveaux employés dans les CPE ou encore au sein du Service de ressources professionnelles SR inc.

Devant cette situation, le RCPEIM n’est pas resté inactif.

  • Des interventions ont été entreprises auprès du SPVM afin de leur soumettre la situation et ses effets et de voir avec eux les mesures mises en place pour modifier la situation. Il semble que le SPVM ait engagé de nouvelles ressources, mais ces ressources doivent être formées, ce qui fait en sorte que le délai de traitement des VAE ne soit pas encore optimal…
  • La direction régionale du ministère de la Famille a aussi été interpellée sur cet enjeu. Une rencontre est d’ailleurs prévue en octobre entre le ministère de la Famille et le SPVM. On vous tiendra au courant des résultats de cette rencontre.
  • Le RCPEIM a amorcé du travail avec un autre corps policier afin d’accélérer le traitement des VAE des employées qui avaient été embauchées par le Service de ressources professionnelles SR inc. et leur permettre de travailler durant la période estivale.
  • Le RCPEIM a évalué le mandat d’autres corps policiers (Sûreté du Québec, GRC) afin de leur demander de procéder aux VAE. Malheureusement, lorsqu’il y a un corps policier sur un territoire donné ni la SQ ou la GRC n’y interviennent.
  • Le RCPEIM a également écrit au ministre de la Sécurité publique, qui est responsable de ce dossier, afin de lui exposer la situation vécue par les CPE montréalais dans ce dossier.