Le développement durable au cœur du CPE Lafontaine

Le CPE Lafontaine, membre du RCPEIM et situé au cœur du Plateau Mont-Royal, a toujours inclus le développement durable dans sa mission. La directrice du CPE, Josée Lalonde, nous présente aujourd’hui le programme de certification de CPE durable, un programme d’accompagnement proposé par l’organisme ENvironnement JEUnesse qu’ils ont rejoint en mars 2015.

  1.  Avant de rejoindre le programme, comment définiriez-vous la place qu’occupait le développement durable dans votre CPE ?

 Il y avait déjà une sensibilité, une préoccupation pour le développement durable au sein du CPE. En 2010, une cellule a été formée par trois parents afin d’éveiller les consciences à l’écologie et afin de mettre en place des actions concrètes comme le recyclage, l’utilisation de papier recyclé et des appels à tous pour utiliser du matériel recyclable comme des bouchons, des boutons, de la laine pour les activités manuelles.

Lors de l’ouverture de la 2ème installation, un choix tout particulier a été porté à l’achat de mobilier en bois ainsi qu’à une meilleure insonorisation des pièces.

  1. Qu’est-ce qui vous a décidé à rejoindre le programme ?

La cellule « développement durable » au sein du CPE mise en place en 2010 fonctionnait avec l’investissement des membres, mais à cause de départs de parents, il y a eu des périodes où aucune action n’était menée. Nous avions envie que les actions déjà mises en place puissent continuer, connaissant déjà l’organisme Environnement JEUnesse et leurs valeurs, nous nous sommes renseignés pour rejoindre le programme CPE durable.

En rejoignant ENJEU, on accède à un programme structuré et on est pris en charge par une équipe, on reçoit un véritable soutien lors des creux de vagues.

  1. Quels sont, selon vous, les avantages à participer à ce programme ?

ENJEU dispose de nombreuses ressources et de formations. L’équipe est présente pour aider à la mise en place de projets. Les actions de réseautage permettent de briser l’isolement, de mettre en commun des ressources et des connaissances mais aussi de s’inspirer d’autres CPE qui sont plus en avance dans le programme. « Savoir qu’on est plusieurs motivés par le développement durable, c’est porteur et stimulant ».

  1. Pourquoi le programme CPE durable d’ENJEU est particulièrement bien adapté aux CPE ?

 L’équipe d’ENJEU est consciente du cycle particulier vécu dans les CPE notamment avec les parents qui quittent après le départ de leur enfant ou encore les conseils d’administration non stables. L’équipe sait non seulement s’adapter aux multiples changements mais aussi développer des outils de promotion du développement durable tout particulièrement adaptés aux parents.

  1. Quel niveau avez-vous obtenu ? Pouvez-vous nous expliquer les différentes étapes du programme de certification ?

Il y a cinq niveaux de certification dans le cadre du programme CPE durable :

  • Niveau de démarrage
  • Niveau 1
  • Niveau 2
  • Niveau 3 
  • Niveau Excellence

Le CPE est rendu au niveau 1 du programme de certification. Au niveau de démarrage, on demande au CPE de réaliser un portrait des actions déjà mises en place ainsi que la création d’un comité dédié au développement durable si celui-ci n’existe pas encore.

Pour ensuite accéder au niveau 1, il faut maîtriser l’outil Radar (bibliothèque de ressources) et consolider ce qui a été fait au démarrage.

« Il faut voir les différents niveaux comme des évolutions, ce ne sont pas des courses à la performance, à vouloir réaliser trop d’actions on risque de se perdre. » 

  1. Comment se déploient concrètement l’accompagnement d’ENJEU et la démarche CPE durable dans votre CPE ?

 ENJEU s’est impliqué à plusieurs reprises lors de réunions du personnel notamment pour soutenir l’équipe lors de l’utilisation de l’outil Radar. En rejoignant la démarche, le CPE a accès à des formations gratuites. L’équipe d’ENJEU est aussi disponible pour soutenir l’organisme et réajuster avec les gestionnaires du CPE le plan d’actions initial.

  1. Comment avez-vous réussi à impliquer votre équipe éducative et les parents du CPE au quotidien ?

Pour que le projet fonctionne sur du long terme, il faut au moins que deux personnes s’impliquent dans le comité développement durable.

ENJEU a proposé au CPE l’envoi mensuel d’un bulletin aux parents afin de les informer de la mise en place d’actions quotidiennes au sein du CPE. Ce bulletin aide aussi à éveiller les consciences des parents et à ce qu’ils se sentent concernés par le projet. La communication avec son équipe mais aussi avec les parents est une clé importante pour la mise en place d’un projet sur le long terme.

Concernant notre équipe éducative, ENJEU s’est déplacé dans le cadre d’une réunion du personnel afin de démystifier le développement durable et pour permettre une meilleure compréhension et communication entre les membres de l’équipe dans les actions à mettre en place au quotidien. 

  1. Quelles actions avez-vous mises en place pour sensibiliser les enfants du CPE ?

L’équipe éducative se charge au quotidien de mettre en place des activités de sensibilisation au développement durable auprès des enfants. Par exemple, une grande place est laissée à la sensibilisation à la nature via le biais des sentiers urbains ou encore partir à la découverte d’animaux. Des actions simples sont aussi mises en place comme des activités de bricolage avec des objets recyclés de la maison, emmener les enfants à l’Écomusée du fier monde ou encore participer à un événement à l’occasion de la journée de la Terre. 

  1. Quelles ont été les principales retombées pour votre établissement ?

La jeune génération de parents est une clientèle déjà sensibilisée à ces enjeux, les activités et les projets menés par le CPE suscitent un vrai intérêt pour les parents, c’est une valeur ajoutée. 

  1. Quel(s) rôle(s) peuvent jouer les milieux de garde dans le changement de comportement selon vous ?

Le CPE est le 1er réseau social, c’est le 1er maillon de l’éducation pour les enfants mais aussi pour les parents. Les milieux de garde sont donc des belles portes d’entrée pour l’éveil des consciences à des enjeux sociétaux et environnementaux. 

  1. Décrivez-nous brièvement les principales actions menées par votre CPE en développement durable.

 Depuis 2010, le CPE a mis en place une friperie ainsi que l’échange de jouets usagés. Le CPE est aussi un point de chute pour les paniers bio Les nues mains, c’est une action qui a été trouvée dans la bibliothèque d’activités proposée par Enjeu.

Du printemps à l’automne, les éducatrices et les enfants s’occupent d’un jardin avec des jardinières à épices et des semis, c’est un réel espace d’échange et d’apprentissage.

Suite à une soirée de réseautage organisée par ENJEU, le CPE a bénéficié de nombreux contacts et coups de pouce dont une subvention de la banque TD pour la mise en place du jardin ou encore le financement de bacs en bois et de drainage de l’eau par d’autres organismes partenaires.

En 2016, deux bacs pour la récupération de l’eau usée ont été mis en place. 

  1. Quels sont les principaux défis rencontrés pour l’instauration de nouvelles pratiques en gestion durable ? Et solutions pour répondre à ces défis ?

Le plus gros défi d’avoir de la constance dans les actions et les décisions. Lorsqu’on parle de développement durable, on parle d’habitudes de vie et d’habitudes collectives qui demandent de la permanence. ENJEU est là en soutien pour les CPE et pour leur apporter de nouvelles solutions.

" Le développement durable est en enjeu qui se porte collectivement."
Josée Lalonde
Directrice du CPE Lafontaine

Évaluation d’un CPE qui a réalisé un BSI

Entrevue avec Robert Racine, directeur du CPE/BC Lieu des petits qui a réalisé un BSI en partenariat avec la FECHIMM. 

 

Le BSI m’a permis de planifier sur du long terme, de prévoir un budget et donc une meilleure gestion des finances de mon CPE. L’étude m’a aussi permis de mieux comprendre les besoins de mes installations.

Je peux planifier les travaux à réaliser, car l’inspection visuelle est présentée selon un ordre chronologique qui s’échelonne jusqu’à 20 ans.

Le BSI prévoit des dépenses d’infrastructures qui sont chiffrées annuellement. Les axes d’intervention urgents sont clairement identifiés de manière à outiller les gestionnaires dans la planification des travaux à réaliser.

 

Événements à venir en mai

Voir tous les événements organisés par le RCPEIM

Ateliers secourisme en petite enfance

La formation “Secourisme en petite enfance” proposée par le RCPEIM en lien avec l’organisme Gestion Paramédical propose le contenu suivant :

  • Le protocole d’intervention
  • Les techniques de premiers soins pour la petite enfance
  • Les techniques de RCR et de DVR pour la petite enfance

Au terme de cette formation, les participantes seront en mesure de :

  • Connaître les techniques de secourisme et de gestion des allergies sévères
  • Reconnaître une situation d’urgence
  • Prodiguer les soins appropriés au type de blessure
  • Intervenir de façon sécuritaire, tant pour soi-même que pour le groupe d’enfants
  • Effectuer la RCR et le DVR

Voici les prochaines dates proposées :

  • 20/03/2018
  • 10/04/2018
  • 08/05/2018

Cliquez-ici pour inscrire vos équipes et choisir la date de formation.

Rencontres professionnelles au RCPEIM

L’amélioration continue de la qualité dans les services de garde éducatifs montréalais est une priorité pour le RCPEIM.

Chaque année, le RCPEIM organise plusieurs rencontres professionnelles destinées à ses membres afin de leur permettre de réseauter et d’échanger sur leurs pratiques. Ces rencontres sont gratuites et réservées aux membres du RCPEIM.

Calendrier des rencontres professionnelles 2018 - 2019

COCODI (directions de CPE-BC)

  • Rencontres à venir
  • Mardi 5 février 2019, de 9 h à 12 h
  • Mardi 2 avril 2019, de 9 h à 12 h
  • Mardi 18 juin 2019, de 13 h à 16 h
  • Rencontres passées
  • Mercredi 10 octobre 2018, de 13 h à 16 h
  • Jeudi 6 décembre 2018, de 9 h à 12 h

Gestionnaires de BC

  • Rencontres à venir
  • Jeudi 14 mars 2019, de 9 h à 12 h
  • Jeudi 25 avril 2019, de 9 h à 12 h
  • Rencontres passées
  • Jeudi 20 septembre 2018, de 9 h à 12 h
  • Jeudi 1er novembre 2018, de 9 h à 12 h
  • Jeudi 17 janvier 2019, de 9 h à 12 h

Agentes de BC (conformité et ASPT)

  • Rencontres à venir
  • Mercredi 20 mars 2019, de 9 h à 12 h
  • Mercredi 15 mai 2019, de 9 h à 12 h
  • Rencontres passées
  • Mercredi 17 octobre 2018, de 9 h à 12 h
  • Mercredi 28 novembre 2018, de 9 h à 12 h
  • Mercredi 23 janvier 2019, de 9 h à 12 h

Responsables de la pédagogie

  • Rencontres à venir
  • Mercredi 27 mars 2019, de 13 h 30 à 16 h 30
  • Mercredi 22 mai 2019, de 13 h 30 à 16 h 30
  • Rencontres passées
  • Mercredi 17 octobre 2018, de 13 h 30 à 16 h 30
  • Mercredi 28 novembre 2018, de 13 h 30 à 16 h 30
  • Mercredi 23 janvier 2019, de 13 h 30 à 16 h 30

Responsables de l'alimentation

  • Rencontres à venir
  • Mercredi 20 février 2019, de 13 h 30 à 16 h 30
  • Mercredi 3 avril 2019, de 13 h 30 à 16 h 30
  • Mercredi 29 mai 2019, de 13 h 30 à 16 h 30
  • Rencontres passées
  • Mardi 23 octobre 2018, de 13 h 30 à 16 h 30
  • Mercredi 5 décembre 2018, de 13 h 30 à 16 h 30
Résumé des rencontres professionnelles 2017 - 2018

Mardi 5 juin 2018, de 9 h à 12 h 

La rencontre prendra la forme d’un atelier de discussion sur le rôle du gestionnaire dans l’organisation du conseil d’administration : tant sur le plan de la préparation de la rencontre, de son lien avec la présidence, de sa composition que des dossiers traités.
 
La personne ressource invitée est M. Jean-Pierre Girard, expert-conseil international en entrepreneuriat collectif, qui a réalisé plusieurs mandats tant au local qu’à l’international. Cet expert cherche à partager les meilleures pratiques sur le plan de l’innovation, de la gestion, de l’administration des OBNL, des CPE et des coopératives.
 
Lors de cette réunion du COCODI, il sera donc question des éléments suivants : 

  • préparation des séances du conseil d’administration;
  • rôle du gestionnaire et de la présidence à cet égard;
  • modes de décisions mis en place;
  • déroulement des réunions;
  • équilibre entre les procédures, le contenu et le climat;
  • enjeux liés au cheminement et à la planification des dossiers;
  • évaluation du travail du CA;
  • moyens à mettre en place pour susciter des candidatures pour les postes du conseil.

Mardi 10 avril 2018, de 8h30 à 12h30

M. Pierre Gaucher, directeur régional du Ministère de la Famille, est intervenu autour de trois dossiers :

  • Stratégie 0-8 et les mesures touchant plus particulièrement notre réseau
  • Planification stratégique du MFA
  • Projet de loi 143, notamment l’évaluation de la qualité dans nos corporations. 

Mardi 13 février 2018, 8 h 30 à 12 h 30

  • Le budget au service de la qualité ? (invité: Xavier de Gaillande, AQCPE)
  • Le mentorat, un outil au service des gestionnaires (invité: Réseau M)

Mardi 5 décembre 2017

Atelier sur la gestion du stress au travail et les moyens à mettre en place pour travailler en harmonie avec ses valeurs

  • Mardi 5 juin

La qualité éducative et ses processus d’accompagnement – 3ème session

  • Jeudi 10 mai 2018

La qualité éducative et ses processus d’accompagnement – 2ème session

  • Jeudi 12 mars 2018 

La qualité éducative et ses processus d’accompagnement – 1ère session

  • Jeudi 30 novembre 2017
  • Mardi 17 avril 2018

Quelles sont les plus grosses « perte de temps » en cuisine? Piste de solution pour être plus efficaces!

  • Jeudi 8 mars 2018

Standardisation de recettes: comment faire?

  1. comment rédiger des recettes sous une forme standard en tenant compte des particularités et de l’équipement du CPE;
  2. descriptions des portions standards enfants/adultes;
  3. recettes alternatives et rendements des recettes; etc
  • Mardi 5 décembre 2017

Standardisation de recettes : Qu’est-ce que c’est ? À quoi ça sert ? Outils de commandes

Mercredi 23 mai, 13 h 30 à 16 h30 

POUVOIR améliorer sa pratique en continu : les conditions qui favorisent l’engagement professionnel et la transformation des pratiques

Mercredi 25 avril, 13 h 30 à 16  h 30

SAVOIR améliorer sa pratique en continu : l’application des connaissances et l’interaction entre la théorie et la pratique

Mercredi 28 mars, 13h 30 à 16 h 30 

VOULOIR améliorer sa pratique en continu : l’engagement, la motivation et le soutien aux éducatrices

Devenir membre du RCPEIM

« Devenir membre du Regroupement des CPE de l’île de Montréal, c’est profiter de la force d’un réseau axé sur la coopération, la qualité et l’engagement envers ses membres. »

ENGAGEMENT

QUALITÉ

COOPÉRATION

REPRÉSENTATION ET PROMOTION DU RÉSEAU MONTRÉALAIS DES CPE-BC
RÉSEAUTAGE ET PARTAGE D’EXPERTISE
  • * Ministère de la Famille et ses représentants
  • * Horizon 0-5 : Direction de la Santé publique, Réseau réussite Montréal, Avenir d’enfants, Une école montréalaise pour tous, Centraide, Ville de Montréal, Concertation Montréal, Montréal physiquement active,                Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes, Association des haltes garderies communautaires du Québec , etc.
  • * Table de concertation pour l’intégration en services de garde pour les enfants ayant une déficience
  • * Montréal physiquement active, comité saines habitudes de vie

• Rencontres professionnelles : DG (Cocodi) des CPE-BC, DG de BC, Agentes de conformité, Agentes de soutien pédagogiques, Conseillères pédagogiques et Cuisinières.
• Groupe Facebook privé pour les DG des CPE
• Groupe Facebook privé pour les DG des BC
• Diffusion web de certaines rencontres
• Infolettres hebdomadaires : infos sur le regroupement, le réseau des CPE, etc.
• Site Internet

DES SERVICES À TARIFS RÉDUITS POUR
LES MEMBRES
PROGRAMME BILAN DE SANTÉ DES IMMEUBLES À L’INTENTION DES CPE PROPRIÉTAIRES OU LOCATAIRES

Services de ressources professionnelles SR inc

• Pour remplacer des membres de votre équipe à court, moyen ou à long terme
• Pour s’assurer que les remplaçantes soient qualifiées, compétentes et enthousiastes
• Pour s’assurer que les remplaçantes soient soutenues par une équipe professionnelle
• Pour répondre à vos besoins d’informations relatives à la gestion du service
• Pour que les sommes payées en remplacement soient réinvesties dans le réseau

• Pour connaître l’état de son immeuble, le coût des travaux à réaliser et l’échéancier des travaux à réaliser
• Pour établir un registre de la nature des travaux à réaliser par l’ensemble des CPE montréalais et négocier des économies d’échelle auprès des fournisseurs
• Pour négocier avec le ministère de la Famille des enveloppes budgétaires qui financent les travaux à réaliser
• Pour connaitre l’état du parc immobilier des CPE montréalais et éviter le fiasco des écoles contaminées

PROGRAMME DE PERFECTIONNEMENT PROFESSIONNEL
PROGRAMME OPTIMISATION DE LA CUISINE

•  Formations clé en main pour répondre directement à des besoins précis de formation
• Formations en atelier pour le plaisir de partager et d’échanger sur ses pratiques professionnelles avec d’autres professionnelles du réseau
• Infolettre sur les formations offertes

• Réalisé par des nutritionnistes en petite enfance
• Pour obtenir un portrait du service alimentaire de votre CPE et les pistes d’améliorations prioritaires et secondaires
• Pour vous soutenir dans l’établissement de menus santé
• Pour accompagner votre responsable de l’alimentation dans la standardisation des recettes et la gestion des restes, de l’inventaire et des commandes

CHARGÉ DE PROJETS POUR LA CONSTRUCTION
OU L’AGRANDISSEMENT DE VOS CPE
ASSURANCES DES RSG

Pour vous accompagner dans toutes les étapes liées à l’agrandissement ou à l’aménagement d’une nouvelle installation

Pour vous assurer que les RSG de votre bureau coordonnateur respectent leurs obligations légales en termes d’assurances et que ce soit à des coûts compétitifs

Affichage gratuit de vos besoins d’emploi sur le site Internet du RCPEIM

Tarifs d'adhésion 2018/2019

L’adhésion au RCPEIM est calculée selon le nombre de places de votre CPE et/ou BC

822,90 $

902,70 $

991,50 $

1 198,50 $

1 313,70 $

1 560,90 $

1 748,10 $

1 872,90 $

Le RCPEIM

 

Le Regroupement des CPE de l’île de Montréal (RCPEÎM) travaille activement avec et pour ses membres, les centres de la petite enfance (CPE) et bureaux coordonnateurs (BC) de l’île de Montréal.

Animés par la même vision et unis par le même projet, nos actions et services visent à soutenir le développement harmonieux des jeunes enfants et répondre aux besoins des familles montréalaises.

Nous travaillons à promouvoir et soutenir la qualité, l’universalité et l’accessibilité des services de garde éducatifs, sans but lucratif et administrés par les parents.

image_ecriture

Projet de loi 143

 

Adoption du Projet de loi 143mise à jour du 20 décembre 2017

L’adoption du projet de loi 143 nous permet d’espérer des avancées au plan de qualité notamment par la mise en place d’un processus d’évaluation et d’amélioration de la qualité éducative ou encore par la possibilité que le ministre impose un Programme éducatif unique pour tous. Cependant, il faudra surveiller de très près le projet de règlement qui sera déposé à la reprise des travaux de l’Assemblée nationale pour voir comment les intentions du projet de loi se concrétiseront.

 

Projet de loi 143

Le processus d’étude article par article du projet de loi se poursuit à l’Assemblée nationale.
Des amendements ont été apportés. Ils visent notamment à baliser le travail des RSG non régies, c’est-à-dire les personnes qui reçoivent au plus 6 enfants dans leur résidence (incluant leurs propres enfants de moins de 9 ans). Ces dernières devront se soumettre à une vérification d’absence d’empêchement, suivre un cours de secourisme adapté à la petite enfance et se procurer une assurance responsabilité civile. Elles devront également aviser par écrit le parent du fait qu’elles ne sont pas supervisées par un bureau coordonnateur de la garde en milieu familial et que la qualité de leur service de garde n’est pas évaluée.
D’autres amendements au projet de loi visent la création d’un dossier éducatif pour chaque enfant reçu en service de garde régi. Ce dossier doit comporter des renseignements concernant le développement de l’enfant, ceux permettant de renforcer la détection hâtive des difficultés que l’enfant peut rencontrer et ceux permettant de faciliter sa transition vers l’école.
Rappelons que le projet de loi 143 vise l’amélioration de la qualité éducative dans les services de garde éducatifs à la petite enfance afin de soutenir le développement des enfants qui y sont accueillis. Suivant ce projet de loi, les prestataires de services régis devront participer, sur demande du ministre, à un processus d’évaluation et d’amélioration de la qualité éducative de leur milieu, lequel pourra comprendre la transmission de documents ou de renseignements ainsi que la réalisation de questionnaires d’évaluation. Le projet de loi 143 confirme également le rôle des comités consultatifs pour l’évaluation des demandes de création de place ou de répartition des nouvelles places.
Nous vous tiendrons informés du cheminement du projet de loi.

 

En savoir plus sur le dossiers portés par le RCPEIM

Vérification d’absence d’empêchement judiciaire

Les délais de traitement des vérifications d’absence d’empêchement judiciaire préoccupent grandement le RCPEIM. Le Service de police de la ville de Montréal (SPVM) met présentement jusqu’à 20 semaines pour traiter une demande ce qui entraîne des délais indus dans le processus d’embauche de nouveaux employés dans les CPE ou encore au sein du Service de ressources professionnelles SR inc.

Devant cette situation, le RCPEIM n’est pas resté inactif.

  • Des interventions ont été entreprises auprès du SPVM afin de leur soumettre la situation et ses effets et de voir avec eux les mesures mises en place pour modifier la situation. Il semble que le SPVM ait engagé de nouvelles ressources, mais ces ressources doivent être formées, ce qui fait en sorte que le délai de traitement des VAE ne soit pas encore optimal…
  • La direction régionale du ministère de la Famille a aussi été interpellée sur cet enjeu. Une rencontre est d’ailleurs prévue en octobre entre le ministère de la Famille et le SPVM. On vous tiendra au courant des résultats de cette rencontre.
  • Le RCPEIM a amorcé du travail avec un autre corps policier afin d’accélérer le traitement des VAE des employées qui avaient été embauchées par le Service de ressources professionnelles SR inc. et leur permettre de travailler durant la période estivale.
  • Le RCPEIM a évalué le mandat d’autres corps policiers (Sûreté du Québec, GRC) afin de leur demander de procéder aux VAE. Malheureusement, lorsqu’il y a un corps policier sur un territoire donné ni la SQ ou la GRC n’y interviennent.
  • Le RCPEIM a également écrit au ministre de la Sécurité publique, qui est responsable de ce dossier, afin de lui exposer la situation vécue par les CPE montréalais dans ce dossier.